CELEBRATION DU 56EME ANNIVERSAIRE DE LA DIPLOMATIE ALGÉRIENNE

Dans Actualités
09 Oct 2018
mae_messahel_journee_diplo_-algerienne_2

 La journée de la diplomatie algérienne, coïncidant avec le 8 octobre de chaque année, a été célébrée lundi au Centre International des Conférences (CIC) à Alger.

Une cérémonie a été organisée à l’occasion du 56ème anniversaire de cette journée, présidée par le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, en présence du président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, des membres du gouvernement ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger.

La voix de l’Algérie, rétablie dans le concert des nations libres, s’est affirmée depuis l’indépendance comme « une voix crédible, respectée, écoutée et recherchée », a affirmé M. Messahel.

Le chef de la diplomatie algérienne a soutenu, dans ce contexte, que la diplomatie algérienne avait réussi à inscrire à l’actif et au palmarès de l’Algérie de « nombreuses réalisations » en matière notamment de lutte en faveur du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, du règlement des  conflits par les voies pacifiques, le dialogue et la négociation, de la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Il a rappelé, à ce titre, qu’Alger a été qualifiée de « Mecque des révolutionnaires », en reconnaissance de son soutien et de son engagement actifs dans la défense de la cause des peuples en lutte pour l’exercice de leurs droits légitimes et inaliénables à l’autodétermination.

Il en veut pour preuve, le soutien « ferme et déterminé » que  l’Algérie continue à apporter aux peuples du Sahara occidental et de Palestine, soulignant que la cause de la paix a mobilisé, « avec succès », les efforts, les ressources et la créativité de la diplomatie algérienne pour « l’heureux  aboutissement d’un grand nombre de situations conflictuelles dans lesquelles sa contribution a été sollicitée ».

Le ministre a cité, à ce propos, l’accord de 1975 sur le différend territorial entre l’Iraq et l’Iran, la libération des otages américains en 1981 ainsi que l’accord de Paix entre l’Ethiopie et l’Erythrée qui permet aujourd’hui à ces deux pays voisins de normaliser leurs relations.

Il a rappelé également que la présidence de la 29ème session de l’Assemblée générale des Nations unies avait connu, sous la présidence du président Abdelaziz Bouteflika, alors ministre des Affaires étrangères, « un de ses moments les plus historiques » avec respectivement la suspension du régime raciste d’Apartheid et l’admission de l’OLP en tant qu’unique représentant légitime du peuple palestinien.

La Journée de la diplomatie algérienne est célébrée le 8 octobre de chaque année. C’est un évènement qui coïncide avec le jour où le premier président de l’Algérie indépendante Ahmed Ben Bella avait hissé les couleurs du drapeau algérien au siège des Nations unies à New York le 8 octobre 1962.

Source : MAE