Yennayer 2969: consolidation de l’unité de l’Algérie à travers sa diversité

Dans Actualités
07 Jan 2019
yennayer

ALGER- Le nouvel an amazigh Yennayer 2969 qui sera célébré cette année sous le slogan « racine, diversité et unité », traduit la volonté de consolider l’unité de l’Algérie à travers sa diversité, a indiqué lundi à Alger le secrétaire général du Haut commissariat pour l’amazighité, Si El Hachemi Assad, soulignant que Tamazight demeure un « facteur de cohésion en Algérie ».

« Le choix du slogan +Yennayer, racine, diversité et unité+ traduit la volonté de consolider l’unité de l’Algérie à travers sa diversité », a précisé M. Assad dans un entretien accordé à l’APS, ajoutant que l’orientation politique de l’Etat fait de Yennayer un « référent culturel commun à tous les Algériens ».

Le programme des festivités de cette année, qui s’étale du 8 au 16 janvier 2019 à travers plusieurs wilayas du pays, marque la première année la célébration officielle de Yennayer, suite à la décision du président de la République Abdelaziz Bouteflika prise en Conseil des ministres (décembre 2017) de décréter Yennayer journée chomée et payée.

A cet effet, la journée de Yennayer, qui coïncide avec le 12 janvier de chaque année, sera célébrée avec un « programme national et un cachet officiel », a précisé le SG du HCA, soulignant que cette la célébration se déroulera sous le haut patronage du président de la République et avec l’implication de la société civile et des institutions de la République (ministères et wilayas) dans le but de mettre en exergue tout ce qui a été réalisé depuis l’officialisation de Tamazight.

En ce sens, il a expliqué que le programme des festivités se décline en trois temps, avec le coup d’envoi officiel qui sera donné à partir de la wilaya de Laghouat demain mardi, relevant que « par tradition, Yennayer est célébré en premier dans les wilayas du Sud ».

La deuxième étape de ces festivités est prévue les 11 et 12 janvier à Alger, à travers un programme riche qui mettra en exergue la connaissance de l’Histoire à la faveur de l’organisation d’un séminaire sur la profondeur historique de Yennayer, animé par un panel d’experts et d’historiens, notamment Cheikh Khaled Bentounes, Chems Eddine Chitour, Mohamed El Hadi Hireche et Ouiza Galleze.

Ce séminaire a pour finalité de « recadrer le débat sur les questions autour de la connaissance de l’Histoire, notamment la relation entre les Amazigh et l’Egypte antique ainsi que les origines du calendrier agraire », a indiqué M. Assad, ajoutant que par la meme occasion, le HCA en collaboration avec l’APC et la wilaya d’Alger, « inaugurera l’édification d’une statue au niveau de la Place Tafoura à l’effigie du premier roi de la Numidie unifiée, Massinissa ».

Toujours à Alger, le HCA a prévu d’honorer quatre personnalités culturelles et scientifiques ayant £uvré à la promotion de la langue amazighe, en l’occurrence Mohamed Salah Ounissi (écrivain chercheur en patrimoine immatériel, Khenchela), Abdelwahab Hammou Fakhar (poète et romancier, Ghardaïa), Hadjira Oubachir (poétesse et actrice de cinéma, Tizi Ouzou) et Mohamed Hamza (cadre au ministère de l’Education nationale, Tamanrasset).

Pour ce qui est des festivités de cloture, elles sont prévues à Tlemcen et seront précédées par l’organisation d’un séminaire international sur l’architecture amazighe, en collaboration avec l’Association nationale des architectes urbanistes.

Source : APS