La Journée internationale du vivre-ensemble en paix

Dans A la une
18 Mai 2019

Célébration de la Journée internationale du vivre-ensemble en paix, à l’Unesco le 16 mai 2019. Cette deuxième édition qui avait pour thème le « Mieux vivre ensemble dans les villes », a connu la participation d’universitaires, de représentants de gouvernements et de la société civile.

La délégation algérienne à cette journée était conduite par Monsieur le Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères, Rachid Bladehane et en présence de Monsieur Abdelkader Mesdoua, Ambassadeur d’Algérie en France, Délégué permanent à l’Unesco.

Dans son allocution d’ouverture, le SG du MAE a souligné que «le peuple algérien, de par son histoire, ses valeurs et ses sacrifices, partage la conviction intime que le vivre-ensemble en paix est une réponse appropriée aux manifestations d’intolérance, de haine, de discrimination et de rejet de l’autre qui se sont malheureusement multipliées ces dernières années dans le monde».

Monsieur Abdelkader Mesdoua a, quant à lui, dans son intervention de clôture affirmé qu’en matière de vivre ensemble, « il faudrait davantage de bonnes volontés, davantage d’actions, davantage d’acteurs engagés pour consolider une démarche d’avenir et écrire en commun une nouvelle page plus prometteuse ». Il s’est voulu également rassurant en rappelant que « le pire n’est possible qu’à cause de l’inaction et de l’incompréhension».jounee-du-vivre-ensemble-2

D’autre part, Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, a affirmé dans un message pour l’occasion que « dans un monde où nous nous retrouvons régulièrement témoins de tensions, d’actes de haine, du rejet des autres et de discriminations, la quête de la paix et la volonté de vivre ensemble en harmonie sont plus fondamentales que jamais…il s’agit d’une condition préalable au développement durable et au bien commun.»

La Journée internationale du vivre-ensemble en paix, instaurée par l’Organisation des Nations unies en 2017, à l’initiative de l’Algérie, a été adoptée, il faut le rappeler par consensus de 193 pays membres de l’ONU. L’objectif de la résolution (72/130) de l’Assemblée générale de l’ONU est de favoriser une « mobilisation continue des efforts déployés par la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l’inclusion, de la compréhension et de la solidarité ».